Corteva Agriscience

Mezalid™ s’intègre dans une solution globale pour le maïs

Selon Guillaume Quinot, responsable technique maïs chez Corteva Agriscience, le rendement gagné est de huit quintaux par hectare en maïs grain avec Mezalid™. CP : DR
Selon Guillaume Quinot, responsable technique maïs chez Corteva Agriscience, le rendement gagné est de huit quintaux par hectare en maïs grain avec Mezalid™. CP : DR

Après le lancement de Fycilia, nouvel insecticide en vigne à base de spinosad, Corteva annonce la sortie d'un nouvel insecticide en maïs : Mezalid, composé également de spinosad. Il s’utilise pour lutter contre les pyrales, contre les sésamies et contre les héliothis. Son positionnement recommandé est au pic de vol, ce qui nécessite un automoteur enjambeur.

« Le rendement gagné est de huit quintaux par hectare en maïs grain », précise indique Guillaume Quinot, responsable technique maïs chez Corteva Agriscience.

Mezalid™ n’a aucune contrainte particulière pour le stockage ou pour la conservation et s'utilise en agriculture conventionnelle et en bio. Le produit, dont le coût est d’environ 45 €/ha, sera commercialisé pour la campagne de printemps 2021.

Corteva mène une campagne de communication afin de valoriser le métier d’agriculteur. Elle est illustrée par ce logo : 

« Il se veut fédérateur et un symbole de paix entre les différents modèles d’agriculture », indique Blandine Bonière, responsable marketing communication Crop Protection chez Corteva Agriscience.

Mezalid™ s’intègre dans une solution globale de conseil à la parcelle avec des pièges connectés, une prestation complète d’enjambeurs et la mise en place de pendillards. Corteva teste la pulvérisation classique et celle avec des pendillards avec Berthoud. Les essais en plein champ seront réalisés la semaine 29 avec des ETA en Bretagne et à Lyon. La vitesse et le volume d’eau seront notamment testés.

La firme travaille sur un réseau de trente pièges connectés afin de déclencher le traitement au bon moment. Ces derniers sont à phéromones afin de cibler les pyrales et les sésamies.

« L’analyse des résultats sera réalisée à l’automne, précise Guillaume Quinot. L’objectif est de piloter les traitements avec les ETA, sachant qu’un piège a une portée de 20 à 25 km. »

À noter que Corteva travaille actuellement sur un traitement de semences en maïs composé de cyazypur contre les ravageurs souterrains, notamment le taupin.