Coordination rurale : notation RSE envers l’agroalimentaire

La Coordination Rurale se lance dans une démarche de notation de la RSE. Outre sa structure en interne, elle concernerait tous les acteurs de la transformation dès l’instant où ils achètent de la matière première aux agriculteurs. Toutefois, les intermédiaires ne seraient pas impliqués. Le syndicat s’appuie sur les conseils du think tank Agriculture Stratégie pour formaliser le cadre de ces notations. Un comité d’experts va se constituer pour mettre en place la méthodologie, les indicateurs et donner les premiers résultats en octobre 2019. Il s’agit de créer de nouveaux enjeux que sont l’amélioration des relations commerciales au sein des filières agricoles.

« Nous espérons que ces agriculteurs s’empareront de ces informations afin de rééquilibrer les relations commerciales, objet qui n’a pas été atteint par les EGA, spécifie Véronique Le Floc’h, secrétaire générale de la Coordination Rurale. Pour avoir déjà épluché de nombreux rapports d’activités, notamment de coopératives, nous constatons des lignes de dépenses anormalement élevées, mêmes dans le cadre des démarches RSE. »

La Coordination Rurale devrait rencontrer toutes les OP qui s’impliquent dans une démarche RSE.