Consommation de produits bio

Du bio local, éthique et responsable

Photo : Tatjana Balzer/Adobe Stock
Photo : Tatjana Balzer/Adobe Stock

Qui consomme aujourd’hui des produits bio en France ? Dans quels points de vente les consommateurs achètent-ils leurs produits ? Quelles sont leurs attentes sur ces produits ? Zoom sur les résultats de l’étude Spirit Insight réalisée pour l’Agence Bio auprès de 2 000 Français.


Source : Étude Spirit Insight pour l’Agence Bio

« Les Français ne veulent pas choisir entre le bio et les produits locaux, évoque Florent Guhl, directeur de l’Agence Bio lors de la conférence de presse du 20 février. Ils veulent du bio, des produits avec moins d’emballages et éviter le gaspillage. » Les habitudes des consommateurs évoluent. C’est ce que révèle l’étude Spirit Insight réalisée pour l’Agence Bio, du 15 au 27 novembre 2019, auprès de 2 000 Français âgés de 18 ans et plus. 58 % des Français ont modifié leurs habitudes d’achat récemment.

Qu’en est-il de leur consommation de produits bio ? 71 % des Français consomment du bio au moins une fois par mois. Ils sont 78 % dans la tranche d’âge 25-34 ans. « Et 47 % en consomment toutes les semaines, c’est 10 points de plus qu’il y a quatre ans », souligne le directeur. 16 % des personnes interrogées consomment des produits bio depuis moins d’un an.

Quelques freins au bio

La volonté de préserver sa santé apparaît en tête du classement par les répondants (59 %), particulièrement chez les 65 ans et plus (70 %), chez les 50-64 ans (67 %) et chez les femmes (63 %). Le goût et la qualité des produits se hissent en deuxième position (51 %), et ce de façon plus significative chez les 50-64 ans (60 %) et les inactifs (55 %).

Si les GMS restent le circuit d’achat le plus fréquemment cité par les consommateurs bio, tous produits confondus, ce chiffre enregistre cette année une baisse sensible : 77 % contre 81 % en 2018. Selon l’Agence Bio, les consommateurs bio semblent de plus en plus intéressés par des points de vente plus à taille humaine, proches de chez eux et privilégiant une relation directe avec les producteurs.


Source : Étude Spirit Insight pour l’Agence Bio

Les Français étendent leurs consommations bio aux produits non alimentaires : 64 % achètent des produits d’entretien ménagers écologiques et 61 % des cosmétiques et hygiène bio.


« D’autres démarches qui peuvent ressembler
au bio fleurissent. Elles répondent aux attentes
des consommateurs qui souhaitent moins
de produits phyto, plus de vrac…et créent
une confusion », détaille Florent Guhl,
directeur de l’Agence Bio. Photo : Patrick Lazic

Le marché bio est dynamique mais il rencontre certains freins. 80 % des personnes trouvent les produits bio trop chers ; 66 % ont un doute sur le fait que le produit soit totalement bio. Selon l’Agence Bio, deux raisons expliquent ces freins : « L’implication de certains acteurs tels que la grande distribution et de grandes industries de l’agroalimentaire qui se sont lancées dans le bio amène des doutes, détaille Florent Guhl. Et d’autres démarches qui peuvent ressembler au bio fleurissent. Elles répondent aux attentes des consommateurs qui souhaitent moins de produits phyto, plus de vrac… et créent une confusion. »