Chaîne logistique de la filière céréalière

« Une possible hausse des coûts de collecte et de stockage »

L’étude a passé au crible les coûts de collecte, de stockage et du traitement des grains chez les OS et évalué le potentiel quant à de possibles économies sur la chaîne logistique. Photo : M. Lecourtier/Média&agriculture

Pour le compte de FranceAgriMer et d’Intercéréales, les cabinets Ceresco et Systra ont réalisé une étude d’évaluation des coûts de la chaîne logistique de la filière céréalière française. Celle-ci réserve un chapitre au stockage chez l’organisme stockeur et à son potentiel quant à de possibles économies sur la chaîne logistique. Selon les auteurs de l’étude, il y a peut-être plus de facteurs de hausse de coût en perspective que de leviers de réduction à mobiliser.

Vous devez être un abonné prémium pour pouvoir lire la suite

Déjà abonné, identifiez-vous

Pas encore abonné ? Abonnez-vous