Carburant

Quand Oleo100 voit grand

Trois des six sites Saipol, dont celui du Meriot (Aube), produisent de l’Oleo100, car ils ne travaillent que des oléagineux français. Photo : Saipol

Oleo100, le B100 de Saipol issu de colza français, souhaite faire partie du mix énergétique de l’après-pétrole. La filiale du groupe Avril table ainsi sur 15 000 camions à l’horizon 2023, contre seulement 2 000 actuellement. Avec une capacité de production totale d’1 million de mètres cubes, Oleo100 a de belles ambitions… à condition que les décisions politiques et fiscales le soutiennent.

Vous devez être un abonné prémium pour pouvoir lire la suite

Déjà abonné, identifiez-vous

Pas encore abonné ? Abonnez-vous