Campagne 2018-2019

Fongicides : le bilan de BASF

En se basant sur 167 essais, BASF indique que la nuisibilitée ajustée est de 14, 2 q/ha en blé en 2019. CP : BASF
En se basant sur 167 essais, BASF indique que la nuisibilitée ajustée est de 14, 2 q/ha en blé en 2019. CP : BASF

Avec une année 2019 qui a cumulé de bons rendements en céréales, y compris dans les parcelles témoins non protégées des essais BASF, le gain de rendement fongicide reste significatif, selon la firme.

Sur 167 essais, BASF calcule une « nuisibilité ajustée » ramenée au rendement moyen français pour l’affirmer. En blé tendre, cette nuisibilité ajustée est de 14,2 q/ha en 2019, contre 11 q/ha en 2017 et 17,4 q/ha en 2018. Le retour sur investissement de la protection fongicide, calculé par BASF pour les blés en 2019, est de 3,1. Cela signifie qu’un euro investi en fongicide a permis de générer 3,1 euros de chiffre d’affaires additionnel (gain généré par la protection fongicide divisée par le coût fongicide en euro). En 2017, ce gain était de 2,3, et en 2018, de 4,4. Pour cette campagne, le marché orge a été en croissance, en phase avec l’augmentation des surfaces,  alors qu’en blé, il subit une légère baisse. Les applications de chlorothalonil et/ou de triazoles au T1 ont chuté de 15 % en ha, et l’utilisation des SDHI sur les blés et les orges a progressé de 8 % en ha, quel que soit le stade. Le produit BASF Xemium® est en progression, avec 2,6 millions d’ha. Librax®, premier produit à base de Xemium®, a été appliqué sur environ un million d’ha. F500 (pyraclostrobine) poursuit son développement, notamment sur les orges. 2019-2020 sera la dernière campagne d’utilisation des produits contenant de l’époxiconazole. Pour le T1, BASF préconise l’association metconazole + soufre (Juventus® + Jubilé®) qui confirme, à nouveau cette année, les bons résultats techniques observés les années passées. La campagne 2019-2020 sera également marquée par le lancement de Revysol® en France.