Biostimulants en techno-semences

Cérience et Frayssinet annoncent un partenariat stratégique

L'équipe Cérience et Frayssinet : les deux entreprises collaborent autour d’un projet global "biostimulants et techno-semences".
L'équipe Cérience et Frayssinet : les deux entreprises collaborent autour d’un projet global "biostimulants et techno-semences".

Cérience et Frayssinet annoncent un partenariat stratégique pour la mise en marché des biostimulants en techno-semences sur les marchés des grandes cultures.

Après un premier accord concernant la distribution du produit Microsyr, les deux entreprises collaborent autour d’un projet global "biostimulants et techno-semences" fondé sur les résultats techniques de la substance active Osyr en usage grandes cultures. Plus de 350 essais sur trois ans ont été réalisés par la société Frayssinet et des stations d’expérimentation indépendantes.

Frayssinet confie désormais la mise en marché de l'Insemo à Cérience pour développer cette solution en application aux semences.

Le marché des biostimulants affiche un taux de croissance dynamique de 12 % à l’échelle européenne, pour un chiffre d’affaires atteignant le milliard d’euros et 300 millions d’euros en France. Les entreprises Cérience et Frayssinet sont convaincues que "les techno-semences constitueront une voie majeure du développement de ce segment sur ce marché des grandes cultures".

"L'ouverture du marché de la biostimulation en application sur semences est importante pour une entreprise comme Cérience qui maîtrise une grande diversité d'espèces, en commercialisation directe et en prestation de service pour les semenciers", indique l’entreprise. La première étape concernera les semences de maïs.