Biocontrôle

L'activité a progressé de 25 % en 2017

Avec une progression de 25%, le biocontrôle représente 5% du marché de la protection des plantes. CP : J.Simoes/Pixel Image
Les insecticides représentent 51 % du chiffre d'affaires de l'activité biocontrôle. CP : J.Simoes/Pixel Image

Selon les chiffres de l'IBMA France, l’association internationale des fabricants de biocontrôle, l’activité réalisée par ses membres français (90 % du marché français) a progressé de 25 %. Elle représente désormais 5 % du marché de la protection des plantes, avec 140 millions d’euros de chiffre d’affaires.

« Cependant, a précisé Antoine Meyer, Président d’IBMA France, il faudra redoubler d’efforts pour passer de 5 à 15 % du marché de la protection des plantes en 2025, notre ambition étant de fournir à l’agriculture française, aux Jevi (jardins, espaces végétalisés et infrastructures) et à la société civile un nombre suffisant de solutions répondant à leurs attentes respectives ! » 

La répartition du chiffre d’affaires des produits par famille est peu différente à celle de 2016 : 59 % pour les substances naturelles, 18 % pour les médiateurs chimiques, 14 % pour les macro-organismes et 9 % pour les micro-organismes. L’activité Jevi a progressé de 76 % (34 % du chiffre d’affaires) contre 9 % pour l’agriculture (66 % du chiffre d’affaires). Les insecticides représentent 51% du chiffre d’affaires et les fongicides 22 %. Près de 40 % des membres actifs ont consacré 12 % de leur chiffre d’affaires biocontrôle 2017 à la recherche et développement en biocontrôle.

« Notre demande est claire, confirme Antoine Meyer, il faut continuer à encourager ce surinvestissement en doublant le taux du crédit impôt recherche sur le biocontrôle en France :  c’est le seul outil permettant de localiser les emplois recherche en France et susceptible d’encourager l’accélération nécessaire pour répondre aux enjeux de l’agriculture française et des Jevi. »

Selon une enquête interne de IBMA France en décembre 2017, une petite dizaine de produits devrait arriver sur le marché des grandes cultures d’ici 2020, une quinzaine en maraîchage, une dizaine en viticulture, une petite dizaine en horticulture, moins de cinq en production de semences, une dizaine pour les Jevi amateurs et moins de dix pour les Jevi professionnels. En juillet 2018, la liste des produits de biocontrôle homologués comportait 442 produits.