Biocarburants

La cameline pour les moteurs d’avions

Le semis anticipé de la cameline dans la céréale lui fait bénéficier de l’humidité résiduelle du sol et permet d’avancer sa date de récolte. Et potentiellement d’augmenter le nombre d’années où la cameline peut être récoltée en tant que culture dérobée.

En 2018, Saipol initie un projet d’insertion de la cameline dans la rotation culturale des fermes en tant que culture dérobée à vocation énergétique. En 2020, plus de 1 000 ha de cameline sont semés en France afin de valider l’itinéraire technique. Les travaux se poursuivent pour faire naître la filière.

Vous devez être un abonné prémium pour pouvoir lire la suite

Déjà abonné, identifiez-vous

Pas encore abonné ? Abonnez-vous