Bayer cropscience

Un atelier high tech pour les fongicides

Le nouvel atelier permet de mettre en suspension liquide les matières actives en poudre (ici dans le big bag).
L'investissement a généré 45 embauches sur le site de Villefranche-sur-Saône. Photo : I. Aubert/Pixel image.

Investir 12 M€ et embaucher 45 personnes : c'est ce que vient de réaliser Bayer cropscience à Villefranche-sur-Saône (Rhône) pour son atelier dédié à la formulation des fongicidesEntièrement automatisé, l'atelier permet de mettre en suspension les matières actives qui arrivent à l'usine sous forme de poudre. Cet investissement a été complété par une ligne de conditionnement en bidons et/ou container (1,8 M€).

Le nouvel atelier, inauguré au printemps 2014, sera rentabilisé par la production du fongicide soja Fox à destination du Brésil, en période creuse. 

Installé depuis 40 ans au sud de Villefranche-sur-Saône, le site de formulation est l'un des plus importants au monde pour le groupe, avec une capacité de production de 1700 t/mois pour les suspensions concentrées (SC), 2000 t/mois pour les EC/EW et 1500 t/mois pour les WG.

L'usine produit 35000 t/an de produits phytosanitaires, avec 100 formulations différentes (dont 10 font 90% des volumes). "Nous changeons de formulation tous les trois jours en moyenne pour "coller" le plus possible au marché", indique Noël Ballay, le directeur. La production se compose de fongicides à 57%, d'herbicides à 33% et d'insecticides pour 10%.

Avec 350 salariés, l'amélioration constante de l'usine de Villefranche-sur-Saône illustre l'engagement de l'entreprise sur le marché français.