Axéréal

Un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros (+ 6,3 %)

La coopérative Axéréal tenait ce matin son assemblée générale. CP : Twitter
La coopérative Axéréal tenait ce matin son assemblée générale. CP : Twitter

Un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros sur l’exercice 2018-2019 (+ 6,3 %), une augmentation de l’excédent brut d’exploitation de 12 % par rapport au précédent exercice pour atteindre 108 millions d’euros, et 4,2 millions de tonnes de céréales collectées. Voici les chiffres à retenir pour Axéréal, après une année 2016 difficile et une année 2017 de transition. La coopérative tenait ce matin son assemblée générale.

Jean-François Loiseau, président du groupe Axéréal, a réaffirmé l’ambition environnementale de la coopérative, avec la démarche d’agriculture durable CultivUp qui devrait atteindre 4 000 adhérents en 2022. En outre, la coopérative recycle et valorise 95 % des co-produits de céréales.

Pour Paul-Yves L’Anthoën, directeur général du groupe, « les résultats de l’année sont le reflet de la dynamique menée depuis deux ans sur plan agricole et dans les activités de première transformation. Avec l’acquisition des activités malt de Cargill, nous sécurisons et valorisons la production des coopérateurs sur le long terme. Les 600 collaborateurs qui ont rejoint les équipes de notre filiale Boortmalt et les malteries, réparties sur les cinq continents au cœur des grands bassins mondiaux de production d’orge de brasserie, permettront d’accompagner nos clients mondiaux brasseurs et distillateurs. Notre présence sur tous les marchés régionaux est une fierté pour notre coopérative mais surtout un gage de stabilité sur le long terme ».

Parmi les ambitions du groupe : engager à 80 % les productions en filière afin de valoriser au mieux la production des coopérateurs ; avoir des activités de transformation générant plus de 60 % de l’excédent brut d’exploitation dès 2020 ; renforcer une gouvernance de proximité en nommant quatre vice-présidents, six présidents de régions, et en organisant la coopérative en six régions avec des réunions locales tous les trimestres. Dans le même temps, le comité exécutif travaille sur les chantiers prioritaires de la performance : transformation digitale, réduction des coûts, responsabilité sociétale et la marque employeur tout en recherchant la croissance.