Asur Plant Breeding et Syngenta

Optimiser la production de semences hybrides de céréales grâce à Pollinova

Cette invention sera disponible pour les producteurs de semences de céréales hybrides en 2023. © S.Bot/Média et Agriculture
Cette invention sera disponible pour les producteurs de semences de céréales hybrides en 2023. © S.Bot/Média et Agriculture

Asur Plant Breeding et Syngenta s’associent pour développer une innovation technique. Ces deux sociétés productrices de semences créent une filiale commune : Pollinova. L’objectif est d’optimiser la production de semences hybrides de céréales.

« Cette innovation est issue d’une collaboration fructueuse entre les deux semenciers Syngenta France, Asur Plant Breeding et l’institut de recherche public français Irstea », indique le communiqué de presse.

Cette collaboration a permis de développer une technologie d’amélioration de la pollinisation qui a fait l’objet d’un brevet.

« Cette innovation améliore les mouvements naturels de l’air qui transportent le pollen d’une plante à l’autre, précise le communiqué. Dans la production de céréales hybrides, le transport du pollen d’un parent mâle à un parent femelle peut être amplifié par un "flux d’air contrôlé" tout en garantissant la viabilité du pollen, très fragile dans les cultures céréalières. »

Cette invention sera disponible pour les producteurs de semences de céréales hybrides en 2023 et leur permettra ainsi « d’optimiser leurs productions en ce qui concerne l’efficacité et la qualité de produit ». En outre, cela aidera les sélectionneurs à développer une gamme plus large de nouveaux hybrides, adaptés à une production de blé plus durable. Cet équipement mécanique s’adaptera aux machines utilisées par les agriculteurs.

 « Pollinova est le fruit d’une collaboration de cinq ans avec une équipe qui a su produire un excellent travail, indique Jean-Benoit Sarazin, président de Pollinova. Mon rôle sera de suivre le même dynamisme pour assurer le lancement de cet outil amplificateur de pollinisation d'ici 2023. Avant tout lancement d’une production à une échelle industrielle, les prochaines étapes seront d'intégrer des dispositifs mécatroniques pour assurer la surveillance de l'amplificateur. L'ensemble sera couplé à des appareils de mesure du pollen et à une interface reliée au tracteur. Parallèlement, nous poursuivrons nos études de terrain sur d'autres cultures. »