Acquisition de Cargill malt

Boortmalt augmente sa capacité de production de 1,7 Mt

 Boortmalt acquiert l’ensemble des activités de Cargill malt : 16 malteries situées dans 9 pays, près de 600 salariés, une capacité totale de production de 1,7 Mt. CP : Evgeniy Kalinovskiy/Adobe Stock.
Boortmalt acquiert l’ensemble des activités de Cargill malt : 16 malteries situées dans 9 pays, près de 600 salariés, une capacité totale de production de 1,7 Mt. CP : Evgeniy Kalinovskiy/Adobe Stock.

Ce 4 novembre, Axéréal annonce l’achat de l’intégralité des activités malt de Cargill par le biais de sa filiale Boortmalt.

Pour Jean-François Loiseau, président du groupe Axéréal :

« Cette acquisition est le fruit d’un double choix stratégique : investir dans la transformation de l’orge de brasserie en France et à l’international afin de valoriser la production des associés coopérateurs, et aller chercher de la valeur dans les pays en croissance. Cette étape contribue aussi à inscrire le groupe sur le long terme en fixant une trajectoire de performance. »

Paul-Yves L’Anthoën, directeur général du groupe Axéréal, a déclaré :

« Cette acquisition est un acte majeur du plan stratégique de notre coopérative : elle permet une diversification de nos sources de valeurs et conforte ainsi la solidité du groupe avec un positionnement renforcé sur un secteur en croissance. Elle conforte également le groupe Axéréal dans sa relation de confiance avec la communauté financière. »

 Cette opération consiste en l’achat, pour Boortmalt, de l’ensemble des activités de Cargill malt : 16 malteries situées dans neuf pays, près de 600 salariés et une capacité totale de production de 1,7 million de tonnes.

Ainsi, « Boortmalt devient le leader dans la production de malt et accroît sa capacité totale de production de malt, passant à trois millions de tonnes, avec 27 malteries réparties sur cinq continents », précise le communiqué.

Pour Yvan Schaepman, directeur général de Boortmalt :

« Un tel achat nous offrira de nouvelles perspectives de croissance et nous permettra de mieux gérer les aléas, notamment climatiques. Nous pourrons également accélérer le développement de nouvelles variétés d'orge brassicole et créer de nouveaux malts. Avec cet achat, nous poursuivrons donc notre ambition première : devenir le meilleur malteur au monde depuis Anvers où se situe notre siège, le centre R & D et la plus importante malterie mondiale. »