+200 euros/ha avec le maïs hybride m3

Pioneer lance un nouvel hybride baptisé m3, commercialisé dès cette campagne. Pour le semencier, cette innovation devrait « garantir un gain d’au moins 200 €/ha comparé aux hybrides classiques pilotés à 32 % de MS ». Comment ? « Par les gains de rendements au champs et une meilleure efficacité alimentaire pour la vache permettant l’économie de concentrés ».

Pionneer a lancé, fin 2016 une nouvelle variété de maïs hybride m3 qu’il n’a pas peur de qualifier de « big bang » ou de « révolution »  pour l’ensilage. La promesse du semencier c’est que cet hybride est enfin à la hauteur des vaches laitières hautement productives. À savoir « un ensilage de maïs qui fournit aux vaches l’énergie nécessaire grâce à un amidon plus farineux, instantanément disponible et digestible et avec une qualité de fibre supérieure ».

Pour concevoir ces nouvelles variétés, le semencier est parti d’une feuille blanche :

Nous sommes partis du constat que la génétique animale prenait l’échappée belle sur la génétique végétale. Les maïs d’aujourd’hui ne sont plus adaptés aux vaches laitières de plus en plus productrices. Nous nous sommes alors posé la question suivante: quel serait le maïs ensilage idéal pour ces vaches ?  Nous avons rebattu les cartes, fait voler en éclat les idées reçues pour contourner les impasses génétiques afin de proposer une variété de maïs dont les vaches ont vraiment besoin »  

Pioneer annonce un rendement en hausse de 1 à 2 t MS/ha pour les hybrides m3 par rapport à des génétiques classiques récoltées à 32% de matière sèche, et une teneur en amidon plus importante (entre +2 et +5%), et plus digestible (+25%).