1m² de betteraves = 1 litre d’alcool

Après une première campagne d’information de la filière betterave-sucre-éthanol (AIBS) en février dernier sur l’importance des emplois lié à la betterave dans les territoires, un nouveau volet met en lumière la contribution de la betterave sucrière dans la fabrication de gel hydroalcoolique. C’est Sébastien, betteravier dans les Ardennes, qui illustre cet exemple. Les betteraves que cultive Sébastien peuvent ensuite être transformées dans la distillerie en alcool agricole. En France, 60% de cet alcool agricole part, en temps normal, vers le bioéthanol pour les carburants, quand 40% est utilisé dans les usages traditionnels (pharmacie-laboratoires, parfums-cosmétiques, boissons, vinaigre, industrie chimique, alcool à brûler, etc.). Les betteraves récoltées actuellement vont servir à fabriquer le précieux liquide sachant qu’un mètre carré de betteraves permet de produire jusqu’à un litre d’alcool, indique l’AIBS.

L’utilisation d’alcool pour la fabrication des gels hydroalcooliques représente habituellement moins de 1% de la production française d’alcool agricole. Les livraisons d’alcool destinées à la fabrication des gels hydroalcooliques, qui avaient été multipliés par 10 en mars-avril, sont désormais au moins 3 fois supérieures au niveau d’avant la pandémie.

Cette campagne de communication vise à remercier et à valoriser les femmes et les hommes qui font la culture de la Betterave en rappelant le poids économique, social et environnemental de la filière en France.